La Londe Une crèche pour la rentrée 2018

Au cours de l'été 2017 débutera la construction d'une crèche. Un équipement qui mettra la touche finale à la palette d'infrastructures offertes en matière de jeunesse et petite enfance.

16/02/2017 à 17:37 par Patrick Pellerin Rédacteur en chef du Journal d'Elbeuf

Une vue de la future crèche depuis l'angle des rues Frété et des Fusillés. -
Une vue de la future crèche depuis l'angle des rues Frété et des Fusillés. -

Après la salle de sports et la Maison du temps libre, déjà saturées, La Londe va bientôt accueillir un nouveau bâtiment, de l’autre côté de la rue, à côté de l’école : une crèche. « La Caisse d’Allocations Familiales n’est plus très chaude pour financer la halte-garderie parentale Pomme d’Api. Dans ce type d’association, les dirigeants changent souvent, les interlocuteurs se succèdent… cela nous a décidés à ressortir des cartons le dossier de la crèche que nous avions provisoirement mis de côté », explique Jean-Pierre Jaouen. Les locaux de Pomme d’Api, qui fonctionne dans l’ancien logement de la directrice de l’école, ne sont plus aux normes et l’association, qui accueille une douzaine d’enfants (trois en mode crèche et neuf en halte-garderie), fonctionne depuis quelque temps sous forme dérogatoire.

« Nous avons un niveau d’équipement suffisant en ce qui concerne notre politique pour l’enfance et la jeunesse. Il nous manque juste une crèche pour compléter nos infrastructures », observe le maire de La Londe. Plus rien ne s’opposant à sa construction, les travaux devraient démarrer dans le courant de l’été pour une livraison en septembre 2018. D’une surface au sol de 382 m2, elle sera réalisée dans la cour de l’école maternelle, à côté de Pomme d’Api, derrière les arbres, à côté du parking.

Elle ouvrira avec quinze berceaux (qui feront l’objet d’une convention avec la CAF), sachant que la commune s’est gardé une marge de manœuvre, puisque sa capacité d’accueil pourra aller jusqu’à vingt-cinq places.

Le coût de l’opération est évalué à 1,016 M€. La commune bénéficiera d’une subvention du FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural) de 450 000 €, d’une autre de 305 500 € de la CAF, ainsi que d’un prêt de 153 700 € à taux 0 % de la CAF, remboursable en vingt annuités.

Le complément de 107 060 € sera apporté par la commune sur ses fonds propres. C’est ce qui s’appelle une belle opération et Jean-Pierre Jaouen n’a pas dit son dernier mot puisqu’il espère encore bénéficier de fonds dans le cadre des réserves parlementaires !

76500 La Londe

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Votre opinion

Est-ce que TF1 aurait dû inviter tous les candidats de la présidentielle à son débat du lundi 20 mars ?
Voir le résultat
Chargement ... Chargement ...

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne