Alerte à la pollution vendredi 17 février

La préfecture et l'Agence régionale de santé (ARS) recommandent aux personnes fragiles d'éviter les activités physiques et sportives et de respecter leur traitement médical.

16/02/2017 à 16:47 par La Rédaction

La préfète de Seine-Maritime et de Normandie, Nicole Klein, a déclenché la procédure d’information et de recommandation aux personnes sensibles à la pollution ce vendredi 17 février. Cette alerte est liée à la concentration trop élevée de particules en suspension dans l’air. L’action pourrait être reconduite les jours suivants.

Il est vivement recommandé aux personnes vulnérables ou sensibles de “limiter les activités physiques et sportives” à l’extérieur comme à l’intérieur, “de respecter son traitement médical et, en cas de symptômes ou d’inquiétude, de prendre conseil auprès de son pharmacien ou de consulter son médecin”.

Sont concernés en priorité : les femmes enceintes, nourrissons, jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, asthmatiques, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, d’insuffisance cardiaque ou respiratoire, immunodéprimées, diabétiques et autres dont les symptômes apparaissent ou sont aggravés lors des pics de pollution.

Diminuer les émissions

Pour participer à la diminution des émissions de particules en suspension, Nicole Klein demande :

  • aux usagers de la route d’abaisser le vitesse de 20km/h et de favoriser le covoiturage ;
  • aux particuliers d’éviter les feux de cheminée et de maîtriser la température de leurs logements ;
  • aux entreprises de travaux publics de prendre des mesures pour limiter les émissions de poussière ;
  • aux industriels de reporter les opérations inhabituelles qui polluent et de reporter le démarrage d’unités à l’arrêt à la fin de l’épisode de pollution ;
  • aux entreprises et administrations d’avoir recours si possible au télétravail ;
  • aux agriculteurs de reporter les opérations à l’origine d’émission polluantes dans l’air.

Vous pourrez trouver plus d’informations sur les sites internet suivants : www.ars.normandie.sante.fr, www.sante.gouv.fr et www.atmonormandie.fr/.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Votre opinion

Trouvez-vous justifié qu'à partir du 1er mars, tout véhicule stationné sur un arrêt de bus puisse être sanctionné par une amende ?
Voir le résultat
Chargement ... Chargement ...

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne