Saint-Aubin-lès-Elbeuf Né un 29 février, Philippe est un grand père qui fête son seizième anniversaire !

Un Saint-Aubinois, malgré ses soixante-quatre ans effectifs, célébrera son seizième anniversaire lundi, car il est né en année bissextile.

25/02/2016 à 10:51 par La Rédaction

Philippe est né un 29 février, jour d'anniversaire qu'il fête tous les quatre ans.
Philippe est né un 29 février, jour d'anniversaire qu'il fête tous les quatre ans.

Le Saint-Aubinois Philippe Beuzelin va célébrer son seizième anniversaire ! A un détail près, Philippe est déjà grand-père. Il est vrai que naître un 29 février implique, notamment, de ne souffler les bougies que tous les quatre ans.

Sans entrer dans les détails nous rappellerons que tous les quatre ans une journée supplémentaire est ajoutée au calendrier pour aligner l’année civile à l’année solaire plus longue de six heures environ chaque année. Bien évidemment, les natifs du 29 février ne sont pas légion, et nous en avons rencontré un : Philippe Beuzelin, qui demeure à Saint-Aubin impasse des Abricotiers.

« Oui, c’est vrai que c’est original de souffler les bougies tous les quatre ans, mais je n’y suis pour rien, c’est ce que me disait maman » confie-t-il avec un large sourire. Il poursuit : « Cette particularité m’a valu quelques anecdotes. Par exemple, je me souviens avoir passé le permis de conduire juste après mon cinquième anniversaire. J’ai quitté l’école alors que je n’avais pas encore fêté mon quatrième, mais ce qui m’a le plus marqué, c’est que celle qui est devenue mon épouse m’a conquis alors que je venais de souffler mes quatre bougies ». Quel séducteur, ce Philippe.

« Coté professionnel, c’est également original. « J’ai pris ma retraite chez Renault au lendemain de mon quatorzième anniversaire. Cette date si particulière a valu beaucoup de joies et de retrouvailles, notamment avec les enfants et petits enfants, l’un d’entr’eux se posant la question : papy, pourquoi t’es vieux et ne souffle pas plus de bougies que moi ».

Il en est une qui s’amuse de cette situation, c’est Yolande, son épouse. « Je n’ai qu’un gâteau à faire tous les quatre ans » mais elle poursuit : « Cependant, les autres années, nous pouvons savourer des gâteaux d’anniversaire, le 28 février ou le 1er mars ». Mais cette année, Philippe ira également célébrer son seizième anniversaire, en mairie où une surprise lui est réservée.

76410 Saint-Aubin-lès-Elbeuf

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Votre opinion

Est-ce que TF1 aurait dû inviter tous les candidats de la présidentielle à son débat du lundi 20 mars ?
Voir le résultat
Chargement ... Chargement ...

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne