»
Législatives 2017
Tous les résultats dans votre commune et votre circonscription.

Elbeuf Européennes : Interview de Valérie Auvray

Avec Yvon Scornet (sur la liste du Front de Gauche), l’autre Elbeuvien dans la course pour ces Européennes 2014 est la socialiste Valérie Auvray.

08/05/2014 à 16:12 par La Rédaction

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

La conseillère régionale qui représente l’aile gauche du PS (motion 3 défendue par Emmanuel Maurel) est en position inéligible sur la circonscription Nord-Ouest. Ce qui ne l’empêche pas de faire une campagne très active pour mobiliser l’électorat le 25 mai prochain aux côtés de la tête de liste Gilles Pargneaux et de la N°2 Claude Roiron. Vendredi, elle était à Rouen pour inaugurer le local de campagne ainsi qu’à Grand-Quevilly. Et samedi, elle était sur le marché d’Elbeuf.

Le Journal d’Elbeuf : Comment lutter contre l’abstention massive qui semble se dessiner ?

Valérie Auvray : Ce n’est pas très nouveau s’agissant des Européennes même si on l’a connue aussi lors des dernières municipales. La seule chose à faire, c’est d’être là tous les jours et d’expliquer notre programme. C’est que l’on fait avec Claude Roiron et Gilles Pargneaux même si la circonscription est très grande puisqu’elle s’étend sur plusieurs départements à la fois. Gilles Pargneau se concentre plus dans le nord. Claude Roiron est plutôt sur la Haute-Normandie et un peu sur la Basse-Normandie. Avec Nicolas Vincent, j’assure le relais sur la Seine-Maritime.

Comment rendre accessible cette élection ? Bruxelles c’est loin, et le citoyen lamdba ne voit pas de répercussions au quotidien.

Des répercussions, il y en a tous les jours. Les plus gros projets sur Elbeuf ou sur l’Agglo sont largement financés par des fonds européens. Sur Elbeuf, on a pu construire ainsi de nombreux bâtiments. Sur Cléon ce sont des aides pour Renault. Sur chacun de nos cofinancements, l’Europe est présente.

Vous n’êtes qu’en 10e position sur la liste, donc pas éligible. Est-ce à dire que vous n’êtes là que pour faire de la figuration ?

(Rires). Si vous parlez de motions, il y a d’autres personnalités de la motion 3 qui sont bien plus hautes que moi sur la liste. Effectivement, on a le poids de notre représentation électorale au sein du PS, soit 17 à 20 %. Qu’on ne soit pas deuxième ou premier me paraît normal. On est troisième, ce qui est logique aussi. Cela correspond aussi à des équilibres de territoires car la Haute-Normandie n’est pas la seule région représentée sur cette grande circonscription nord-ouest.

Claude Roiron, la N°2, est originaire de Tours et connaît peu la région. N’est-ce pas un handicap ?

Non. Elle est arrivée en Seine-Maritime il y a trois mois mais son intention est de s’y implanter définitivement. Elle est sur le pont sur les jours. Ce n’est pas non plus une nouvelle venue sur la scène politique. Et elle connaît très bien les dossiers européens.

Qu’en est-il des réflexions d’élus locaux PS qui l’assimilaient à une parachutée ?

Cela s’est dit chez quelques élus avant qu’elle n’arrive. Mais depuis qu’elle est là, elle fait vraiment l’unanimité. C’est quelqu’un qui apprend très vite le territoire et qui connaît très bien les gens. Son désir d’être normande et de rester ici est bien réel. Je n’ai jamais envisagé pour ma part de briguer sa place. Claude Roiron a des compétences que je n’ai pas.

Recueillis par C. B.

Elbeuf, 76

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Votre opinion

La vague de chaleur se poursuit. Cela vous inquiète-t-il ?
Voir le résultat
Chargement ... Chargement ...

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne